Web Side Storie

L'Odéon rejoue mai 68 mais fait évacuer les "dix-huitards"

GUY DERIDET

Toute la schizophrénie de notre époque en un article. "«Trop risqué pour la direction du théâtre», estime De Baecque, qui rappelle que l’occupation de l’Odéon (pendant un mois à partir du 15 mai 1968) s’est très mal terminée pour l’ancien directeur Jean-Louis Barrault, viré par le pouvoir en place. Quand au public, composé d'une majorité de 68tards, il a laissé faire. Nostalgiques, sans doute, contestataires ? Même plus en rêve ! Un article de Libé

Dans la soirée de lundi, l’Odéon était très occupé. Au-delà des espérances des organisateurs : un spectacle mémoriel, concocté par l’historien Antoine de Baecque, entendait faire revivre in situ et devant une salle comble cet épisode de Mai 68, «principale tribune du "tout est possible"» et célébrer cette «communauté de jeunes gens qui tenta d’inventer une utopie et de la vivre», il a soudainement été rattrapé par le réel.


Lire la suite ici




Guy DERIDET, Rock Bay, 29691 Manilva, Andalousie